Entre chien et loup

Du lundi au vendredi de 17h15 à 18h
Voir la page de l'émission

14-18 J.M Riaux la mémoire de ses 2 grands-pères

Oct 10, 2018

Du déclenchement à l’Armistice.

idFM radio Enghien labellisée Centenaire commémore le 100ème anniversaire de l’Armistice de 1918 et vous rapporte la mémoire des descendants de la 1ère Guerre Mondiale, tel Jean-Michel Riaux et ses deux grands-pères.

Le grand-père paternel Charles Riaux, né à Paris en 1886, orphelin avait en charge ses deux frères  Élevé par la concierge de l’immeuble, il vit une existence misérable. Autodidacte, il devint poinçonneur de métro. Sa vie bascula quand simple soldat, Charles Riaux est affecté dans l’artillerie en septembre 1914, et par les cours du soir devint officier.

Soldats français à l’assaut sortent de leur tranchée pendant la bataille de Verdun, 1916

Jean-Michel Riaux nous raconte le carnet de guerre de son grand-père paternel : la bataille de l’Yser, Verdun, les Vosges, le Chemin des Dames. Blessé à deux reprise, il fût sauvé par un cheval. Ingénieur au retour dans le civil, Charles Riaux est l’illustration même  de la promotion sociale. Il décéda en 1968.

D’origine juive par sa mère, Gaston Briot, le grand-père maternel de Jean-Michel Riaux était né en 1878 en Haute-Marne. Avocat brillant en 1905, il fait son service militaire en 1905. Incorporé dès 1914, il est nommé aussitôt sous-lieutenant et commande une section de tirailleurs marocains.

Jamais blessé, il eut la – baraka – pendant ses 4 années de guerre mais son jeune frère Pierre fût tué entre Pont à Mousson et Verdun; inscrit sur le Monument aux morts de Saint-Dizier, Pierre Briot repose au carré militaire.

Un fait mérite d’être souligné. Gaston Briot a été désigné pour siéger au Conseil de guerre, notamment le 14 octobre 1917 en pleine mutinerie

Présenté par Bernard Ventre.

Diffusion le mercredi 17 octobre 2018

Rediffusion le

Articles liés

Pin It on Pinterest

Share This