Entre chien et loup

Du lundi au vendredi de 17h15 à 18h
Voir la page de l'émission

Centenaire de la fin de la Grande Guerre : 1ere partie

Nov 5, 2018

Centenaire de la fin de la Guerre 14/18.

Autour de spécialistes et d’historiens de la période, préparées et animées par Claude Lévy, deux émissions spéciales Entre chien et loup ont été programmées et diffusées les lundi 5 et mardi 6 novembre de 17h15 à 18h.

Les invités :

  • Jean-Pierre Bousquet, historien local, collectionneur de documents d’époque, spécialiste des hôpitaux de l’arrière (Enghien les Bains)
  • Marie-Hélène Féry, auteur de spectacles sur la guerre de 14/18, metteur en scène, comédienne, chanteuse
  • Jean-Pierre Guéno, historien, auteur notamment de Paroles de Poilus (Radio France – 1998), et de Paroles de Poilus, Paroles de Paix (Ed. Rue des Écoles, 2017)
  • Marie-Thérèse Lhonoré, professeur agrégée d’histoire, spécialiste des monuments aux morts
  • Catherine Loubet, animatrice d’émissions sur IDFM, spécialiste de l’histoire de l’aviation et de la marine
  • Benoît Meyer, historien, auteur du Dictionnaire de la Grande Guerre, Les mots de la Der des Der

De gauche à droite : Catherine Loubet, Marie-Hélène Féry, Marie-Thérèse Lhonoré, Benoît Meyer, Jean-Pierre Bousquet, Jean-Pierre Guéno, Claude Lévy.

Le parti pris a été d’évoquer essentiellement les années 17 et 18.

Sur le plan militaire, les grandes batailles (Verdun, 1916), le Chemin des Dames (1917), Bataille de la Somme, Bataille des Flandres. La vie dans les tranchées. Le traitement des blessés et des morts. Les mutineries. Les fusillés pour l’exemple. L’entrée en guerre des USA. Les innovations technologiques.

Sur le plan historique, Jean-Pierre Guéno, analyse les grands enjeux économiques et politiques, et engage une réévaluation de l’origine de cette guerre et de la suivante.

Des chansons de l’époque, celles qui constituaient une forme de propagande, ou celles des Poilus sont interprétées en studio par Marie-Hélène Féry.

La langue, et le langage des tranchées sont évoqués, également par Benoît Meyer.

On se reportera pour la place des femmes dans cette guerre, sujet trop brièvement évoqué, aux sites internet avec notamment comme mot-clé « Munitionnettes », femmes qui travaillaient dans les usines d’armement (420 000 en France, 1 million en Angleterre !)

La littérature est rapidement abordée, mais on doit absolument citer Le Feu, d’Henri Barbusse, ainsi que Les Croix de bois de Roland Dorgelès, Jean Giono, Guillaume Apollinaire, Georges Duhamel, Maurice Genevoix, et paru très récemment, Au revoir là-haut, de Pierre Lemaître, Prix Goncourt 2013.

Une importante filmographie sur cette guerre est disponible. On peut citer notamment :

À l’ouest rien de nouveau (1937), et plus récemment :

Au revoir là-haut (2016, d’après Pierre Lemaître), ainsi que La peur de Damien Odoul (2015)

Diffusion le lundi 5 novembre 2018

Rediffusion le

Articles liés

Pin It on Pinterest

Share This