Entre chien et loup

Du lundi au mercredi de 17h15 à 18h en alternance
Voir la page de l'émission

Francis Harburger, peintre de l’abstraction concrète

Mar 2, 2020

Atelier de Francis Harburger, 2020

Contemporain de Picasso, de Matisse, de Braque, de Miro, Francis Harburger dont le nom est moins connu que celui de ces autres artistes, est l’auteur d’une œuvre immense où de façon complètement indépendante, à l’écart des modes et des tendances, il a voulu montrer et exprimer, tout au long de sa vie, « le parti pris des choses », comme aurait pu le dire Francis Ponge.

La leçon de peinture, 1966

Ses compositions de paysages, en référence parfois à Cézanne, ses tendres et poétiques Visages de Paris dans les années 60, ses vues d’Alger, ses nus, ses compositions abstraites intitulées hiéroglyphes, où l’on perçoit ce monde simple et concret de la vie de la maison, avec ses pains, ses couteaux, ses pots, ses nappes, et leur autre visage sur des toiles très figuratives qui font penser à Chardin, ses grandes toiles engagées pour la vie publique et la liberté, pour le respect de la nature, bien avant l’heure, tout ceci constitue un ensemble de grande sensibilité, de grande finesse, et d’une très belle harmonie.

Le petit lac d’Enghien, 1947

Très précoce, doué d’un sens inné de la composition, dès les années 1920, sa très solide formation aux Arts décoratifs et à l’École des Beaux-Arts de Paris, lui procurent toutes les techniques de la peinture, de la céramique, de la mosaïque, de la sculpture qu’il utilisera jusqu’à la fin de sa longue vie.

Cafetière et boîte, 1972

Idéaliste et humaniste, il n’a jamais couru après la cote et le marché de l’art ! La période de la Seconde Guerre mondiale a été particulièrement difficile pour Francis Harburger et sa famille, obligés de quitter Paris pour Alger, et le retour en 1946 se trouvant spoliés de tous leurs biens, appartement, tableaux éparpillés par les nazis, meubles.

Carrefour Dupleix, 1969

La famille s’installera à Enghien puis à Épinay. A Saint-Gratien, l’école Jean Zay a conservé une de ses mosaïques murales.

Exhortation à l’union, 1957

Au cours de cette émission de forte intensité, sa fille Sylvie Harburger qui a réalisé en 2018 avec des conservateurs de musées un Catalogue raisonné de l’œuvre de son père, nous raconte l’histoire de cet homme, de cet artiste, nous parle de sa ténacité pour retrouver la trace de nombreux tableaux, dessins, programmes d’expositions, et reconstituer la chronologie et les différents thèmes de sa peinture.

Enghien sous la neige, 1947

Pour voir de nombreuses œuvres, on peut se reporter à l’article Wikipedia sur l’artiste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Harburger ».

Diffusion le lundi 2 mars 2020

Rediffusion le

Pin It on Pinterest

Share This