Ballade musicale

Du lundi au jeudi, de 16h à 17h
Voir la page de l'émission

Judith Baubérot, chef d’orchestre de 19 ans

Mar 6, 2018

Judith Baubero

A 19 ans, Judith Baubérot dirige le 9 mars l’orchestre universitaire Paris-Descartes autour de deux oeuvres : le concerto pour violon en mi mineur de Félix Mendelssohn et la symphonie n° 8, dite inachevée, de Franz Schubert.

Le Festival orchestral Paris 8 a lieu du 5 au 14 mars 2018. Les concerts sont gratuits et ont lieu à l’Université Paris 8, 2 rue de la Liberté à Saint-Denis, 93200, métro Saint-Denis Université (ligne 13). Renseignements au 01 49 40 65 28.

Judith Baubérot a commencé l’étude de l’alto à 7 ans, puis le violon à 12 ans. A l’âge de 13 ans, découvrant le magnifique concerto pour violon de Mendelssohn et d’autres grandes pièces du répertoire, elle décide de consacrer sa vie à la musique. Période difficile mais elle persévère et entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Maur avec Christophe Bianco comme professeur. Elle intègre les classes de musique de chambre avec Thierry Brodart et d’écriture avec Elisabeth Ballon et François Saint-Yves, qui ont contribué à son intérêt pour la direction d’orchestre.

 

Lors de sa dernière année de lycée, Judith Baubérot dirige l’orchestre à l’occasion du concert des classes TMD, technique de la musique et de la danse. C’est ainsi que l’année suivante, elle intègre la classe de Nicolas Brochot au Conservatoire à rayonnement départemental d’Evry et après 1 an de cours, elle obtient en novembre 2017 la direction de l’orchestre universitaire Paris-Descartes.

Parallèlement, elle intègre le conservatoire de Créteil où elle se perfectionne avec le violoniste Martial Gauthier et participe avec l’orchestre Ostinato à un concert à la Philharmonie de Paris en décembre dernier. Elle se diversifie aussi vers les musiques actuelles en accompagnant au violon, à la guitare ou à la basse, des chanteurs prometteurs comme Sylvain Picart et Etienne Rylle, et en créant en 2016 le duo d’électro-rock-indé Only Lovers.

Cette Ballade musicale débutera par l’interview du violoniste russe Vadim Tchijik, directeur artistique et interprète, qui évoquera le festival Les musicales de Saint-Martin qui se déroule du 17 au 25 mars à l’église Saint-Martin de Sartrouville.

Au cours de l’interview, un retour sur la prestation de Nina Okada qui interprétait au concours Claude Kahn en 2015 (elle avait 8 ans) Arabesque N°1 de Debussy et sur la prestation de Vincent Martinet qui a participé à la masterclasse de Pascal Amoyel les 24 et 25 juin 2017 à Enghien-les-bains (1ère étude de Chopin) puis lauréat du concours international de l’Ile de France (un extrait de variation sérieuse de Mendelssohn) les trois séquence sont diffusées sur idFM Radio Enghien, lors de l’émission.

Tous deux se produisent dimanche 18 mars à 16h aux Musicales de Saint-Martin de Sartrouville.

Tél : 06 51 44 57 86 ou sur le site des musicales de Saint-Martin.

Présenté par Bernard Ventre.

Diffusion le mardi 6 mars 2018

Rediffusion le

Articles liés

Pin It on Pinterest

Share This