Ballade musicale

Du lundi au vendredi, de 16h à 17h et le dimanche à 14h Retour vers l'émission

Orphée et Eurydice entre amateurs et professionnels

Avr 12, 2017

Avec Orphée et Eurydice, mis en scène par Ulysse Di Gregorio, l’ambition est double : démocratiser l’opéra et fédérer les ressources artistiques locales. Ulysse Di Gregorio désirait se frotter à un nouveau défi : mettre en scène un opéra. Son choix s’est porté sur Orphée et Eurydice de Gluck :

Comment ne pas être touché par Orphée qui, par amour pour Eurydice, brave les Enfers pour la ramener du séjour des morts ? J’ai été frappé par la force dramatique de cette œuvre et la finesse de sa musique.

Orphée et Eurydice à Saint-Brice-sous-Fôret

 

Pour cette première mêlant musique, chant, danse et théâtre, ce Saint-Bricien a naturellement choisi de faire appel aux ressources locales. L’orchestre pour la circonstance réunira des élèves et des professeurs du conservatoire municipal Claude Debussy et de l’École de musique de Deuil-La Barre, ainsi que des musiciens professionnels. Au total, une trentaine d’instrumentistes seront sur scène sous la direction de Vincent Bonzom qui assume aussi la fonction de chef de chœur.

Viser l’excellence : Pour la partie vocale, outre les trois solistes professionnels, les chœurs seront assurés par des amateurs expérimentés de diverses formations chorales : La Vallée de Montmorency, la Fabrique des Histoires de Paris, Arc-en-Ciel de Marolles-en-Brie et une trentaine d’élèves des classes à horaires aménagés musique du collège Diderot et des classes à option musique du lycée Camille Saint-Saëns de Deuil-La Barre.

Enfin, pour les ballets, deux chorégraphes du FCA de Saint-Brice-sous-Forêt, Martine Gag et Aline Sery, ont travaillé avec neuf danseuses dans un registre à la fois classique et contemporain. Le défi est immense puisqu’elles auront eu moins de trois mois pour répéter.

Orphée et Eurydice fait coexister trois mondes, professionnels, amateurs, élèves, unis autour d’une exigence de qualité, et amène l’opéra dans un bassin, le Val-d’Oise, où il est peu représenté, conclut Ulysse Di Gregorio.

Le FCA a été le siège de préparation du projet en accueillant plusieurs réunions de travail. En juin, il organisera une projection d’un fi lm de l’opéra afin que cette aventure fédératrice se poursuive et engendre de nouveaux projets !

Informations : Vendredi 21 avril à 20h30, au Théâtre de l’ouest de la plaine de France (TOPF) Silvia Monfort, 12 rue Pasteur 95350 à Saint-Brice-sous-Forêt. Tarifs et réservations au 01 39 33 01 81 ou sur theatre@agglo-plainevalle.fr

Presenté par Bernard Ventre.

Diffusion le mercredi 12 avril 2017

Rediffusion le

Articles liés

Pin It on Pinterest

Share This