Ballade musicale

Du lundi au dimanche de 16h à 17h
Voir la page de l'émission

Le pays du sourire & Auberge du cheval blanc

Août 22, 2016

LePaysDuSourire

Bernard Ventre et Maïthé Pfeiffer vous proposent une évocation de Paul Bonneau, instrumentiste, compositeur, arrangeur qui a orchestré 18 opérettes dont Le Pays du Sourire de Franz Léhar et l’Auberge du Cheval Blancde Ralph Benatzy que vous feront revivre cette Ballade musicale.

Paul Bonneau est l’auteur de l’orchestration de toute cette musique que nous allons  entendre au cours de cette “ballade musicale”.

Paul Bonneau a orchestré 18 opérettes et bâti leur musique de ballet, telles « La belle de Cadix » « le chanteur de Mexico » et « Méditerranée » de Francis Lopez. Il composa, orchestra et dirigea également la musique de plus de 50 films long-métrage. Il aura enregistré à travers toute l’Europe avec les plus grands orchestres symphoniques.

Paul Bonneau a dirigé 17.000 représentations et quelques 1200 oeuvres musicales sont à inscrire à son actif.

Qu’il s’agisse de musique sérieuse, symphonique légère ou jazz symphonique, musique orchestrale ou instrumentale, vocales, lyriques, ou cinématographiques, la carrière de Paul Bonneau aura été une des plus riches et profondes  à tous égards.

L’Auberge du Cheval-Blanc opérette allemande de Ralph BenatzkyBM-AubergeChevalBlanc

La genèse de cette œuvre est amusante.

Au xixe siècle, Oscar Blumenthal et Gustave Kaldenburg, auteurs de comédies, firent de fréquents séjours dans un petit village de Haute-Autriche. Descendus comme de coutume au même hôtel qui s’appelait « l’auberge du cheval blanc », ils eurent l’idée d’écrire une pièce ayant pour cadre ce lieu enchanteur et romantique.

Après un certain succès, cette comédie tomba dans l’oubli. À la fin des années 1920, Erik Charell, futur réalisateur du film Le Congrès s’amuse, redécouvrit la pièce et jugea bon d’en tirer un livret d’opérette. La musique est confiée à Ralph Benatzky, et créée le 8 novembre 1930 à  Berlin.

L’adaptation en langue française a lieu au théâtre Mogador àParis en 1932. Elle est reprise en 1948, et pendant 20 ans totalisera plus de 1 700 représentations au théâtre du Châtelet.

Une nouvelle version en deux actes est réalisée en 1968 parJean Valmy et Paul Bonneau. Régulièrement jouée dans les théâtres de province, une reprise est faite au théâtre Mogador en 1999.

Pourquoi un tel succès ? sans doute parce que le compositeur a su opérer un savant mélange entre l’opérette viennoise, le folklore tyrolien et le cabaret berlinois. La ligne mélodique, le rythme simple et sensuel sont les atouts d’une musique populaire, sans fadeur ni vulgarité.

Une émission préparée et présentée par Maïté Pfeiffer & Bernard Ventre

Une émission préparée et présentée par Maïté Pfeiffer & Bernard Ventre

 

 

 

 

 

 

Mardi 28 juin, rediffusion lundi 29 août.

Pin It on Pinterest

Share This