logo_respect_zoneLes évènements tragiques de ces dernières semaines jour à Orlando et Magnanville conduisent à s’interroger sur le processus de radicalisation de jeunes délinquants. Ils croient trouver dans le fanatisme religieux (souvent antisémite et, on vient de le voir, homophobe) les solutions à leurs interrogations identitaires. Hélas…

Le surgissement de cette violence extrême a frappé les esprits au point de diffuser le sentiment d’une « catastrophique nouveauté ». Or l’Humanité a connu bien des accès de fièvre messianique. La véritable nouveauté vient de ce que les réseaux sociaux, drapés de principes libertariens et « participatifs » ont acquis une puissance qui échappe aujourd’hui au champ politique. A bien des égards cette force est, au mauvais sens du terme, subversive. Ces réseaux ont notamment pour effet de mondialiser les mouvements d’opinion en privilégiant l’émotion par le biais de visions mythologiques, millénaristes et conspirationnistes de l’Histoire. Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik estime que « la population s’est soumise à une représentation dépourvue de jugement. (…). Internet véhicule une représentation facile de la réalité, une pensée paresseuse à l’origine de toutes les théories totalitaires. »

Le populisme prospère dans une partie sombre des contenus des réseaux sociaux. Il débouche inéluctablement sur des incitations à la stigmatisation, à la haine et à la violence politique. Et ce, bien au-delà du phénomène de « l’islamofascisme » – pour reprendre une terminologie récente (que nous estimons contestable).

A IDFM Radio Enghien nous nous préoccupons de réguler les appels à la haine et à la violence sur nos réseaux sociaux. Le site internet renouvelé auquel tout un chacun a accès depuis le jeudi 16 juin 2016 répond à un double objectif.

– Premièrement, informer.

– Ensuite, empêcher les pêcheurs en eau trouble d’y déployer leurs hameçons.

Photo Olivier Zanetta VoTV

Photo Olivier Zanetta VoTV

Nous donnerons toujours la parole à ceux qui prêchent le respect de l’autre, l’art, le plaisir – et le travail – du vivre ensemble.

Intéressante est l’initiative de l’imam Hassen Chalghoumi, de la mosquée de Drancy. Il rassemblait des personnalités engagées sur les chemins de la tolérance autour d’une cérémonie de rupture du jeune. C’était avant Orlando avant Magnainville. Cependant, son appel à la paix est plus que jamais d’actualité.

En septembre, une marche de Molenbeek (Bruxelles), jusqu’au Bataclan (Paris), rassemblera des femmes et hommes de bonne volonté.

Que cette annonce soit lancée depuis Drancy est important. On se souvient que de 1941 à 1944, un camp de concentration y a vu transiter 90% des Juifs raflés par les Nazis, raflés aussi sinon surtout par la police et la gendarmerie françaises aux ordres de Vichy.

Ce camp, scandaleusement transformé jusqu’aujourd’hui en HLM, était l’une des portes d’entrée d’Auschwitz. Drancy nous interpelle quotidiennement. Depuis 75 ans.

Un terroriste a tué un couple de policiers à Magnanville, pratiquement en direct via un compte Facebook. Nous ne pouvons pas nous résigner à voir la Toile, espace foncièrement libertaire, devenir un réceptacle de la propagande criminelle en direct.

Nous savions déjà que sur Internet les insultes et le harcèlement entre internautes se libèrent et se banalisent. Depuis des mois, nous réfléchissions à nous prémunir contre cette horreur.

Avec l’ouverture de notre nouveau site internet, IDFM Radio Enghien est la première radio française à faire sienne le label Respect Zone, outil inédit pour contrer positivement la cyberviolence. C’est plus que jamais une priorité.

 

Jean-François DUPAQUIER

 

Articles liés

Pin It on Pinterest

Share This