Ballade musicale

Du lundi au dimanche de 16h à 17h
Voir la page de l'émission

Une heure de piano avec Frédéric Chopin

Juin 17, 2019

Frédéric Chopin

Voici les oeuvres de Frédéric Chopin qui constituent la programmation de ce concert radiophonique autour du piano.

La Barcarolle et la Tarentelle par Hermine Forray qui vient de publier chez Caliope son 1er disque Lumière et Méditerranée, un récital dévoilant les rivages lumineux et l’infinie richesse du clavier.

Deux Mazurkas par Evgeny Kissin, une des plus célèbres, en ré majeur op.33 n°2, l’autre op. 17 n°4, pièce dramatique surnommée – le petit juif – parce que Chopin l’aurait noté en observant un enfant juif demandant l’aumône.

La Polonaise Héroïque op.53 par Jean-Paul Gasparian, extraite de son récent album Chopin, label Evidence, une pièce qui exige des compétences exceptionnelles de la part de son interprète et une grande virtuosité pour pouvoir la jouer convenablement.

Le Nocturne en ré bémol majeur op.27 n°2 au thème ravissant, d’une infinie tendresse, évocation d’un duo d’amour tenant une place importante dans le répertoire de concert contemporain par Jean-Paul Gasparian. J.-Y. Clement note dans la préface, que l’héroïsme est sans doute le trait commun de la majeure part du programme de l’album consacré à 4 Ballades, deux polonaises, deux valses et deux nocturnes.

De l’opus 10, l’étude n°3 qui exige un parfait legato autour d’un thème mélodique, tendre et expressif et l’étude n° 12 dite révolutionnaire, cri de révolte passionné, souffle puissant, irrésistible, un exercice de virtuosité pour la main gauche de Véronique Bonnecaze.

De l’opus 28, par Maxence Pilchen, le prélude n°4 qui fût exécuté à l’orgue pendant les funérailles de Chopin à la Madeleine le prélude n°13, un portrait de femme rêveuse, au sourire triste le prélude n° 16, un tourbillon de feu terrifiant le prélude n° 17, une romantique histoire d’amour dans la lumière d’un soir d’été le prélude n° 24, un chant d’indignation, fantastique et sauvage qui pourrait bien évoquer l’insurrection de Varsovie et sa répression sanglante. (1830-1831)

Cet album de Maxence Pilchen au label Paraty est dû au concours de La Fondation Safran pour la musique.

Présenté par Bernard Ventre.

Diffusion le lundi 17 juin 2019

Rediffusion le

Pin It on Pinterest

Share This