Ballade musicale

Du lundi au dimanche de 16h à 17h
Voir la page de l'émission

Valses de Vienne & La Chauve Souris

Août 23, 2016

Valses-de-Vienne

Bernard Ventre et Maïté Pfeiffer vous proposent :

En 1ère partie, une suite de l’évocation de Paul Bonneau, célèbre chef d’orchestre qui dirigea l’opérette Valses de Vienne de Johan Strauss,

En 2ème partie, une autre opérette vous sera proposée avec La Chauve-Souris de Johan Strauss, dirigée par Franck Pourcel.

Valses de Vienne est une opérette en 3 actes, créée à Vienne le 18 mai 1931 dont vous entendrez de magnifiques extraits musicaux orchestrés par Paul Bonneau.

Cet ouvrage gai et rythmé est une compilation des célèbres musiques de Johan Strauss père et fils dont la rivalité et les rapports houleux constituent la trame principale du livret. Donnée à Vienne en 1930, la version française a été présentée pour la première fois en 1933.

C’est sur la scène incomparable du théâtre du Châtelet, où Maurice Lehmann l’introduira dès 1941, que Valses de Vienne donnera toute sa mesure.

Si Paris a aujourd’hui abandonné Valses de Vienne depuis 1977, l’ouvrage est toujours au répertoire des théâtres de province et enchante encore chaque année des milliers de spectateurs.

L’opérette La chauve-souris a été composée par Johann Strauss Fils BM-LaChauveSouris

Né en Autriche, à Vienne plus précisément le 25 octobre 182, il est décédé dans la même ville le 3 juin 1899.  Son père, qui porte le même prénom,  ainsi que 2 de ses frères sont également compositeurs, mais il est le plus célèbre de la famille.

Il a tout juste 6 ans lorsqu’il compose sa première valse. Il entame des études musicales très sérieuses lorsque son père quitte le foyer familial en 1842 pour vivre avec sa maîtresse ;  sa mère demandera le divorce en 1844, ce qui permettra à Johann de poursuivre activement une carrière musicale.

Il suit alors les traces de son père en composant avec un énorme succès des valses ; n’a-t-il pas été surnommé « le roi de la valse », dont la plus célèbre est  « le Beau Danube bleu » !

Ses polkas, ses marches, ses opérettes également très connues, sont de tels petits chefs-d’œuvre que la plupart de ses ouvrages font toujours partie du répertoire courant, parmi lesquelles « Sang viennois », « Le baron tzigane » et  « La Chauve-souris » dont nous allons parler.

Les nombreux personnages, les quiproquos, les rebondissements font de cette chauve-souris un véritable vaudeville endiablé. Strauss, dont c’est la troisième opérette a composé cette œuvre en 43 jours. Sa musique est vive, endiablée, jubilatoire !

C’est Johann Strauss Junior qui fixera de façon durable les règles de la grande opérette viennoise, à tel point que « la chauve-souris » est une des rares à être représentée régulièrement dans les maisons d’opéras.

Mercredi 29 juin, rediffusion mardi 30 août.

Pin It on Pinterest

Share This